Information

Guide de pêche…. vous faites quoi au juste ?

C’est la question qui revient souvent lorsque l’on dit à quelqu’un qu’on est guide de pêche, ou que la personne le découvre parce que c’est noté sur votre voiture, ou sur le stand d’un salon…
Preuve que le métier n’est pas encore connu du grand public.
Et pourtant, vous imagineriez vous attaquer des pistes de ski sans quelques heures d’apprentissage, ou aller sur un green de golf sans prendre de cours, ou encore aller faire de la voile sans quelques explications ?
non !!
Alors pourquoi pour la pêche ça parait être du grand n’importe quoi ?
Peut être parce que la pêche n’est pas “dangereuse”, peut être aussi parce que si l’on ne prend rien à la pêche, on peut toujours dire qu’il n’y avait peut être pas de poissons, ou que la météo n’était pas bonne, ou que la lune ou le vent était dans une mauvaise configuration…
Alors, à votre avis, c’est quoi nos “missions” en tant que moniteur guide de pêche ?

Devenez guide de pêche
Devenez guide de pêche

Avant de répondre, je vais vous dire comment je voyais ce métier avant la formation que j’ai reçu, et comment je le vois maintenant.
Avant donc, ma vison était celle d’un gars qui passait sa vie au bord de l’eau, et qui si on le sollicitait vous amenait dans un endroit pour vous montrer comment prendre du poisson, mais sur des pêches bien particulières, du genre pêche la mouche en rivière et la pêche en mer.
La première à cause de son apparente difficulté, et la seconde car il faut un bateau et que la mer… c’est grand, alors si l’on veut prendre du poisson dedans… faut savoir où aller, donc un guide… ça coule de source.
Bref je n’avais pas une vision plus précise que celle que vous avez aujourd’hui.
Au cours de mon apprentissage, puis à la fin de la formation, et maintenant depuis 3 ans que j’exerce, ma vison c’est bien entendu… affinée.

La première chose étant que le gars n’est pas toujours au bord de l’eau, même si il y est souvent, mais surtout qu’il a une connaissance globale de l’environnement qui l’entoure quand il y est.

En effet, les connaissances acquises sur les poissons, mais aussi, sur l’ensemble de l’écosystème me permettent de mieux comprendre dans quoi j’évolue. Car c’est pour moi une des clés, c’est d’être dans l’élément, pour savoir comment l’aborder.
la deuxième, c’est que l’on apporte pas uniquement sur des techniques compliquées.
Bien entendu il sera toujours plus facile de débuter à la mouche en passant quelques heures avec un guide, plutôt que quelques jours, semaines ou mois, tout seul en regardant des livres et des vidéos sur youtube.

buzançais plage

Mais le guide est aussi là pour aider sur des techniques “simples” comme la pêche au coup à la canne télescopique. Des informations pas forcément très compliquées, mais les bases qui font qu’un enfant ou un débutant ne passera pas trois heures assis dans l’herbe à attendre une touche alors qu’on ne lui a pas appris à sonder, à choisir la taille de son hameçon, à monter correctement une ligne ou à équilibrer un flotteur. Des choses pas compliquées, mais qui peuvent faire que l’on ne passe pas trois heures à attendre une improbable touche.
Le guide permet aussi de découvrir de nouvelles techniques dont on entend parler, que l’on voit dans des magasines. Avantages, vous testez sans acheter de matériel, vous avez les infos sur celui-ci, les montages, des astuces, et vous êtes mis en action de pêche… c’est pas comme regarder une vidéo…
Tester le feeder, ou la pêche en méthode chinoise, ou la pêche à la mouche…

Le guide est aussi là pour éveiller les consciences, sur l’écologie, l’impact de l’homme sur la nature, les conséquences de ces actes. Cela se fait en général sur les plus jeunes générations lors des stages proposés avec les services enfance des communautés de communes. C’est le moment ou le guide devient “prof de science nat”… qu’est ce qu’un poisson, la chaine alimentaire dans le milieu aquatique, savoir reconnaître les insectes présents autour, sur et dans l’eau, le cycle de l’eau, la rivière de sa source à la mer, l’impact de l’homme sur la nature, les gestes éco citoyens… et j’en passe.
On peut aussi le faire pour des groupe d’adultes ou mieux des adultes et des enfants, accentuant cet esprit du partage et croyez moi chacun peut apprendre dans ce type d’animations.

Collecte d’insectes pour animation

Certains vous diront : “j’ai pris un guide, mais on a pas fait énormément de poissons…” et bien je vous le dis franchement : c’est pas le but… et si c’est votre objectif lorsque vous m’appeler, je vous le dirai… 
Le guide est là pour vous accompagner au bord de l’eau non seulement pendant la session que vous faites avec lui, mais pendant toutes les sessions que vous réaliserez par la suite.

Son but doit être que vous vous rappeliez, lorsque vous arrivez seul au bord de l’eau que vous devez regarder ça, tenir compte de telle autre chose, choisir votre matériel en fonction de tel ou tel critère, faire attention à telle particularité du parcours ou de la météo, ou de l’heure à laquelle vous arrivez sur le spot. Que vous vous posiez les bonnes questions quand ça ne fonctionne pas, et que vous ayez le sourire quand vous touchez du poisson…
Et quel plaisir de se revoir pour évoquer nos prises plus ou moins faciles…

Bref, nos missions sont bien entendu de vous apprendre une nouvelle technique, mais aussi vous perfectionner sur une technique ou sur votre approche de la pêche. Nous avons aussi une mission plus éducative sur le fonctionnement du milieu aquatique, la faune et la flore, et la préservation de nos milieux, et, malgré ce qu’en pense certains, un rôle sur la promotion de la pêche pour que les personnes que cela intéresse puisse apprendre les bases et prendre ensuite du plaisirs au bord de l’eau.

Related posts

Leave a Comment